Je devrais logiquement les baptiser "biscuits de Noël" mais comme le temps passe... Adieu sapin, étoile et bonhomme ! La pâte, délicieuse, ne se vexera pas si vous la découpez selon l'humeur. Carré, rond, fleur, coeur, bateau enfin tout sauf du "Noël" pour ne pas faire has been !

(Recette inspirée d'une gourmandise proposée sur le joli blog de Bergamote Sucrissime.)

Ingrédients
- 100g de beurre salé
- 200g de miel
- 100g de cassonade
- 400g de farine de blé noir
- 200g de farine
(il faut 600g de farine en tout. Après, selon l'envie, faites votre répartition)
- 1 oeuf
- 1/2 sachet de levure chimique
- 1 pincée de sel
- des épices. Au choix pour la quantité, au choix pour les épices (mélange pour pain d'épices, mixture maison, cannelle, gingembre, essence d'orange...)


Réalisation

Faire

1. Au micro-ondes, faites fondre le beurre et le miel.

2. Dans un saladier, mélangez toutes les poudres.

3. Ajoutez l'oeuf et le beurre-miel. Mélangez à nouveau.
Dès que la pâte se "compactise", je la sors du saladier pour la pétrir sur le plan de travail. Vous devez vous retrouver avec une boule de pâte bien homogène. J'ai parfois ajouté un tout petit peu de lait car la pâte était trop dense. Peut-être parce que j'avais choisi de mettre beaucoup de farine de blé noir ?
Lorsque vous obtenez une belle boule de pâte douce et malléable,
y a plus qu'à !

4. Etalez un peu de pâte, découpez comme vous voulez et disposez les découpes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.


Sakuikomen ?
Le four chauffe à 160°C (thermostat 5). Combien de temps ? Au feeling, disons 5 minutes si les biscuits sont petits. De toute façon, "trop" cuits ils seront croquants et "pas assez" cuits, très moelleux donc y aura pas de gâchis !!


Ils se conservent bien comme tous les biscuits de ce genre, planqués dans une boîte métallique à l'abri des regards gourmands...

Sans tout bouleverser, vous pouvez sans problème remplacer la cassonade par du sucre blanc, ou faire 50/50, choisir de mettre plus de farine de blé noir que de farine blanche, faire fondre du beurre doux plutôt que salé... Ces petites libertés me donnent l'impression d'être heu... une grande alchimiste de la cuisine... Les petites joies font les grands bonheurs non ?